Chez Metalesa, chaque fois que nous vous parlons de nos produits, nous vous disons à quoi ils servent, toutes leurs caractéristiques, leurs avantages… C’est pourquoi nous vous proposons aujourd’hui un article un peu différent dans lequel nous aborderons un sujet que nous traitons habituellement au-delà de notre blog : La réglementation des dispositifs de retenue des véhicules UNE EN 1317.

Si vous avez besoin de réviser vos connaissances sur les dispositifs de retenue des véhicules existants, nous vous recommandons de lire cet article en cliquant sur ce lien.

 

Une réglementation commune pour l’amélioration de la sécurite routière

Depuis janvier 2011, les dispositifs de retenue des véhicules installés dans l’Union européenne doivent obligatoirement être certifiés selon la norme UNE EN 1317. La création de cette norme implique l’homogénéisation de la méthodologie d’essai des dispositifs de retenue et des critères d’acceptation, favorisant ainsi la sécurité routière.

Nous comprenons que ces normes techniques peuvent être difficiles à comprendre et à interpréter, par conséquent, en tant qu’experts de la norme UNE EN 1317 et en tant que membre du comité de normalisation UNE CTN135, Metalesa, veut être un référent en matière de réglementation des dispositifs de retenue. C’est pour cette raison, que nous vous expliquerons dans cet article, tout ce que vous devez savoir sur la norme UNE 1317.

 

Qu’est-ce que l’UNE?

Pour expliquer la réglementation UNE EN 1317, il est d’abord important de savoir d’où elle vient.

L‘UNE (Association espagnole de normalisation) est le seul organisme de normalisation en Espagne. Son travail réside dans la création de réglementations pour les différents secteurs, afin qu’ils soient conformes à une série de normes standardisées et acceptées, qui garantissent la qualité et l’excellence des entreprises.

Concrètement, Metalesa, fait partie du Comité de Normalisation CTN-135 (Équipements de Signalisation Routière), qui est chargé d’élaborer des normes pour la normalisation des éléments ou équipements destinés à la signalisation, à la sécurité, au balisage et au trafic destiné à l’information, à la planification et à la sécurité routière. Par conséquent, la création de normes relatives aux dispositifs de retenue des véhicules est incluse ici.

Depuis sa création, le comité de normalisation CTN-135 a élaboré 283 normes pour promouvoir la sécurité routière ; dans cet article, nous nous concentrerons spécifiquement sur la norme UNE EN 1317.

Tout ce que vous savoir sur la NORME UNE EN 1317, la réglementation relative aux dispositifs de retenue des véhicules

Les dispositifs de retenue des véhicules sont des équipements essentiels de sécurité routière sur les routes pour éviter les conséquences graves d’un accident, c’est pourquoi il est si important que leur fonctionnement soit soumis aux critères d’acceptation imposés par la norme UNE EN 1317.

Voici les facteurs pris en compte :

  • Niveau de retenue : Garantit que le dispositif de retenue retienne le véhicule en cas de collision, sans renverser la voiture ni traverser le dispositif.
  • Sévérité de l’impact : Réduit les décélérations pour minimiser les dommages aux occupants du véhicule.
  • Déformation du dispositif : Désigne le déplacement transversal du dispositif lors de l’impact.
  • Redirectionnement : Assure le retour à la route du véhicule qui heurte le dispositif de retenue, de manière contrôlée tout en évitant qu’il n’envahisse les autres voies.

En tenant compte des variables ci-dessus, nous pouvons différencier les différents types de dispositifs de retenue qui diffèrent par les conséquences et les effets que l’impact a sur le véhicule, les occupants et le dispositif de retenue lui-même.

Tous les dispositifs de retenue sont soumis à des tests grandeur réelle dans lesquels les critères ci-dessus sont pris en compte et doivent être satisfaits afin de se conformer à la norme UNE EN 1317.

Nous allons ensuite expliquer de manière plus approfondie chacun des paramètres qui caractérisent les dispositifs de retenue :

 

Niveau de confinement

Il fait référence à la capacité d’un dispositif de retenue à résister à la charge de l’impact d’un véhicule.

Le risque d’accidents sur une route donnée, la vitesse autorisée et le nombre moyen de véhicules lourds dans chaque sens au moment de la mise en service, déterminent le choix du niveau de retenue que doit avoir un dispositif de retenue de véhicules.

En ce sens, la norme UNE EN 1317 définit plusieurs niveaux de retenue, qui sont acceptés lorsqu’ils passent des tests rigoureux grandeur nature. La liste des essais qui certifient chaque niveau peut être consulté sur le tableau suivant :

(*) L’essai TB11 vise à vérifier que le niveau de retenue du véhicule lourd est compatible avec la sécurité des occupants des véhicules légers.

Ces tests grandeur nature sont effectués dans des laboratoires homologués, de sorte que des valeurs sont fixées pour la vitesse au moment de l’accident, pour la masse du véhicule et l’angle auquel il heurte le dispositif de retenue.

Une fois le niveau de retenue fixé, un système complexe de caméras performantes et de capteurs calibrés en laboratoire permet de définir le comportement d’un dispositif de retenue au moyen de valeurs précises des paramètres suivants.

Indice de sévérite de l’impact

La collision d’un véhicule sur un dispositif de retenue comporte des risques pour ses occupants. Le niveau de sévérité de l’impact est défini par la sévérité des risques à l’intérieur du véhicule.

Le niveau de sécurité d’impact est calculé à partir de la combinaison des valeurs suivantes : impact de la tête (THIV) et décélération (ASI).

Il est important de noter qu’en Europe, l’installation d’un dispositif de retenue de sévérité de choc C n’est pas autorisée, car cette valeur peut entraîner un choc mortel pour le conducteur du véhicule.

Déformation du système

Le comportement d’un dispositif de retenue est caractérisé par le déplacement transversal du dispositif au moment de l’impact. Celui-ci est défini dans les essais grandeur nature par les paramètres de largeur de fonctionnement et de déflexion dynamique.

  • Déflexion dynamique : fait référence au déplacement dynamique latéral maximal de la face du dispositif de retenue du véhicule la plus proche de la circulation sur la route. Elle se mesure en mètres.
  • Largeur de fonctionnement : c’est la distance entre la face du dispositif de retenue la plus proche du flux de trafic avant que l’impact ne se produise, et la position latérale la plus éloignée qui, pendant l’impact, atteint une partie essentielle du dispositif de sécurité. La norme classe ce paramètre de W1 à W8 selon les mètres de déplacement.

  • Intrusion de véhicule : C’est le déplacement latéral dynamique maximum de la face du dispositif de retenue exposée au trafic, sans déformation. Ce paramètre est évalué au moyen d’enregistrements photographiques ou vidéo à grande vitesse, en considérant une charge hypothétique de longueur et de largeur égales à celles de la plate-forme du véhicule, et une hauteur totale de 4 m. La norme UNE EN 1317 classe ce paramètre de VI5 à VI5, en fonction des mètres de déplacement.

En tenant compte des variables ci-dessus, nous pouvons caractériser les différents types de dispositifs de retenue, qui différent entre eux de par les conséquences et les effets que l’impact a sur le véhicule, les occupants et le dispositif de retenue lui-même.

Nous rappelons que tous les dispositifs de retenue ayant un marquage CE ont été soumis à des tests grandeur nature dans lesquels ces critères ont été pris en compte.

Metalesa se charge de concevoir, fabriquer et installer des dispositifs de retenue des véhicules en considérant l’ensemble des paramètres qui doivent être pris en compte suivant la norme UNE EN 1317. De cette façon, nous pouvons garantir la protection des personnes, et nous devons donc pour cela comprendre la réglementation à la perfection.

Si après avoir lu cet article, vous avez encore des questions concernant la réglementation UNE EN 1317, nous vous incitons à consulter notre rubrique de questions fréquemment posées sur les dispositifs de retenue, ou si vous préférez, vous pouvez nous contacter directement, nous serons heureux de pouvoir répondre à vos demandes.