Journée mondiale de l'éducation à l'environnement

La Journée mondiale de l’éducation environnementale a lieu tous les 26 janvier. Evidemment, ce n’est pas un jour férié, mais de prise de conscience. En tant que société, nous avons pris des mesures pour préserver l’environnement, mais nous avons encore un long chemin à parcourir ; la plus longue partie en fait.

Lors de cette journée, nécessaire, nous cherchons à sensibiliser la société sur la relation qui existe entre le développement humain et la conservation de la planète. Ce sont deux phénomènes qui doivent avancer ensemble et dans le même sens et non pas l’inverse comme il y a quelques décennies. Nous pensons chez Metalesa qu’il est nécessaire de marquer un point d’arrêt pour y réfléchir car nous nous nous soucions des individus et de l’amélioration de leur qualité de vie.

Origine de la Journée mondiale de l’éducation environnementale

Commençons par donner un contexte à cet article avec un peu d’histoire sur cette Journée Mondiale de l’Éducation Environnementale.

Elle trouve son origine en 1975, année de la tenue du Séminaire International sur l’Éducation Environnementale à Belgrade (Serbie), à laquelle participèrent des experts en la matière de plus de 70 pays. Cet événement servit à établir les principes de l’éducation environnementale dans le cadre des programmes des Nations Unies. À la suite de cette étape importante, ce que l’on appelle la Charte de Belgrade vit le jour. On pouvait y découvrir les exigences fondamentales de l’éducation à l’environnement.

 La Journée mondiale de l’éducation environnementale a lieu tous les 26 janvier. Evidemment, ce n’est pas un jour férié, mais de prise de conscience. En tant que société, nous avons pris des mesures pour préserver l’environnement, mais nous avons encore un long chemin à parcourir ; la plus longue partie en fait.

Depuis, tous les 26 janvier, tous les pays profitent de cette journée pour promouvoir des actions de sensibilisation au respect de l’environnement. Plus précisément, en Espagne, la section de documentation et d’information sur l’environnement du CENEAM (Centre National pour l’Éducation à l’Environnement) produit chaque année un guide des ressources fondamentales pour l’éducation environnementale, très utile pour s’initier, pour approfondir et enquêter, et pour servir de base à lancer une série de programmes et d’activités d’éducation à l’environnement.

Objectifs de l’éducation environnementale

Dans les grandes lignes, l’éducation environnementale vise à atteindre les objectifs suivants :

  • Sensibilisation: Aider les individus, individuellement et collectivement, à acquérir une plus grande sensibilité sur l’importance de prendre soin de l’environnement.
  • Connaissance: Pour prendre soin de l’environnement, il faut savoir le faire. La population a besoin d’une connaissance de base de ce que signifie être responsable de notre environnement et des ressources que nous consommons.
  • Attitudes: Il est essentiel d’acquérir des valeurs et de promouvoir la participation active à la protection de l’environnement.
  • Capacité d’évaluation: Aider les groupes sociaux à évaluer les mesures des programmes d’éducation environnementale.
  • Participation: Aider les individus à développer leur sens des responsabilités en participant activement à cet objectif commun.

Technologie et environnement : un tandem essentiel

Le développement humain entend que les individus d’une société doivent pouvoir développer leur meilleur potentiel et mener une vie productive en fonction de leurs besoins et de leurs intérêts.

L’augmentation de la population et des dépenses énergétiques, l’augmentation de la capacité de production des aliments … tout cela est très bien, mais on ne peut ignorer le fait que cela entraîne également des problèmes environnementaux tels que la pollution, la déforestation, l’épuisement des ressources en eau ou le réchauffement climatique.

La maîtrise de la technologie pour évoluer a fait que, dans de nombreuses situations, cette évolution accélère ces conséquences négatives. Cependant, il est également vrai que nos actions et la manière dont nous utilisons la technologie font partie de la solution. Mais comment la technologie peut-elle aider à les inverser ?

 

Les avantages de la technologie au service de l’environnement

Voici quelques exemples de la contribution de la technologie au service de l’environnement :

  • Recyclage: augmenter le volume de recyclage et l’efficacité du processus de recyclage des différentes activités et matériaux.
  • Conception de villes basées sur des modèles de Smart Cities: conception de villes intelligentes qui répondent aux besoins de la population avec une optimisation de l’utilisation des ressources. Nous vous en disons plus sur les Smart Cities en cliquant sur ce lien.
  • Développement de nouvelles formes d’énergie : respectueuses de l’environnement comme l’énergie éolienne ou solaire.
  • Développement de moyens de transport durable : carburant respectueux de l’environnement, comme les voitures ou les motos électriques.

Cette liste pourrait être très longue, aussi longue comme l’ensemble de la société pourrait le souhaiter, car comme nous l’avons dit, une utilisation appropriée des technologies peut avoir un impact positif sur la protection de l’environnement.

Notre engagement environnemental

Chaque entreprise doit prendre en compte son empreinte environnementale, c’est-à-dire l’impact généré par le service ou le produit qu’elle propose.

Metalesa en a toujours été consciente. Nous savons qu’en tant qu’entreprise, nous devons apporter des solutions et être innovants pour satisfaire l’une des demandes prioritaires de la société : l’Engagement pour l’Environnement et la Durabilité.

Nous accomplissons cette tâche sur différents fronts :

Installation de thermolaquage et de traitement sans rejet de déchets

Beaucoup de nos produits, comme nos écrans acoustiques en acier ou en aluminium, passent par le processus de thermolaquage si le client le demande. Le procédé consiste à appliquer un revêtement en poudre sur une pièce de métal qui a été préparée et préalablement traitée, pour être ensuite durcie dans le four de polymérisation.

Il est vrai que le processus de revêtement en poudre est très respectueux de l’environnement car il s’agit d’un revêtement propre. La peinture en poudre que nous utilisons ne contient pas de solvants et la poudre qui n’adhère pas à la pièce est récupérée pour être réutilisée. Cette réutilisation à 98% représente une réduction de la quantité de déchets générés.

L’usine de traitement « zéro déchet », est une technologie que nous utilisons dans nos installations afin de contrôler les déchets et d’acquérir un engagement d’amélioration continue avec la durabilité. La station d’épuration zéro rejet nous permet de contribuer à la récupération des aquifères, puisqu’elle nous permet de réutiliser l’eau dans tous nos procédés industriels grâce à un procédé de nettoyage par électrolyse. Nous parvenons ainsi à minimiser la quantité d’eau utilisée et à optimiser toutes nos ressources.

 

D’autres initiatives dans nos installations qui favorisent la durabilité

  • Installation photovoltaïque : Fin 2020, Metalesa faisait installer une centrale solaire photovoltaïque d’une puissance allant jusqu’à 100KW sur le toit de notre usine. Des études techniques estiment qu’avec cette installation nous produirons jusqu’à 60% de l’énergie que nous consommons par an dans le développement de nos opérations.
  • Remplacement de l’éclairage LED : Dans toutes les installations de notre usine, des lampes LED ont été installées. Ce changement nous permet de réduire jusqu’à 15%, la consommation d’énergie annuelle.
  • Remplacement des chariots diesel par des chariots électriques : Depuis longtemps, tous nos chariots sont électriques. Ils ne produisent donc pas d’émissions de CO2.
  • Nous encourageons une organisation « 0 papier » : nous essayons de dépenser le moins de papier possible, et nous y parvenons grâce au processus de numérisation que nous menons. Nous avons réussi à réduire jusqu’à 75% l’utilisation du papier.
  • Installation de bornes de recharge pour véhicules électriques : c’est l’une des initiatives que nous avons planifiées. Nous souhaitons mettre à disposition de nos collaborateurs différents points de recharge pour véhicules électriques répartis sur notre complexe.
  • Respect des normes et directives environnementales : Grâce à notre engagement durable, notre intention est d’obtenir l’accréditation officielle des normes liées à l’environnement telles que : les normes pour les Systèmes de Gestion et d’Efficience énergétique ISO 50001 ou l’Empreinte Carbone ISO 14067.

 

Nos produits : Écrans acoustiques

L’un de nos principaux produits est l’écran acoustique. Ce sont des barrières spécialement conçues pour réduire le problème des nuisances sonores, si nocif pour les individus et les animaux. Metalesa fabrique à peu près tous les types d’écrans acoustiques qui remplissent la fonction anti-bruit, mais nous avons trois modèles particulièrement respectueux de notre environnement :

Écran acoustique Metagreen

La laine de roche est placée à l’intérieur des panneaux végétalisés, ce qui, associée à un treillis en plastique vert, facilite la croissance de la végétation à la manière d’une vigne, générant en quelques mois un mur acoustique vert, intégré de manière optimale dans l’environnement.

Écran de collision d’oiseaux

Ce type d’écrans acoustiques est spécialement conçu pour empêcher les oiseaux d’entrer en collision avec des véhicules ou des trains circulant sur les voies. C’est ainsi que nous parvenons à leur préservation et à la protection de leurs routes migratoires.

 

Écran pour le passage de la faune

Les écrans pour le passage de la faune sont installés dans les viaducs et sont destinés à protéger le passage de la faune et du bétail qui circulent sur les routes ou les voies ferrées. Ce sont des panneaux en bois qui sont fournis avec un traitement chimique qui garantit l’action préventive et curative des insectes et champignons, ainsi que le rayonnement solaire. De plus, les panneaux en bois s’intègrent parfaitement à l’environnement.

Enfin, pour conclure, nous reprendrons le contenu de cette Journée Mondiale de l’Éducation Environnementale. Pour progresser en tant que société, il est nécessaire d’apprécier l’environnement et il est de la responsabilité de chacun d’apprendre et d’intérioriser les comportements corrects envers notre environnement. La nature n’est pas une source inépuisable de ressources, c’est pourquoi nous devons tous, redoubler nos efforts pour essayer de réduire, au maximum, la nocivité de nos actions. Metalesa a déjà rejoint cet objectif. Et vous ?